Enter your keyword

Universités

Quels critères pour rentrer à l’université ?

A l’université, trois réponses possibles

Pour les filières non sélectives (les licences universitaires), les universités examineront tous les dossiers de candidature des lycéens.

Elles devraient pouvoir apporter trois types de réponse à un candidat : « oui », « oui si » ou en attente.

Dans le second cas, elle lui proposera un parcours personnalisé, en fonction de la nature de son bac (général, professionnel ou technologique), de sa motivation, de son projet. Même ses activités extrascolaires pourront appuyer sa demande.

Si l’université considère que le candidat ne répond pas aux attendus pour accéder à telle ou telle formation, le lycéen pourra, par exemple, rejoindre une année préparatoire intégrée dans la filière choisie.

Par ailleurs, si dans une licence le nombre de places s’avère malgré cela insuffisant par rapport à la demande, le bachelier sera placé en liste d’attente.

C’est assez subtil, mais, au final, le résultat est le même. Si vous avez postulé en licence sur Parcoursup, une université ne pourra pas vous dire « non » pendant la procédure, mais elle pourra vous donner une réponse négative à l’issue de celle-ci, dans les cas où le nombre de désistements n’aurait pas atteint votre rang sur liste d’attente.

Des candidats « en attente » de désistements
Si la philosophie de Parcoursup est d’accepter tout bachelier qui en fait la demande en licence (hors cursus sélectifs de type double licence), soit en parcours classique (« oui »), soit en parcours adapté (« oui si »), dans les faits, la réalité est plus complexe.

Lorsqu’il y a beaucoup plus de candidats que de places dans une filière, l’algorithme de Parcoursup mettra les candidats « en attente », à partir du rang défini par l’université. Vous saurez, toutefois, si vous êtes en attente avec un « oui » ou avec un « oui, si » dès le 22 mai. Et vous connaîtrez votre place sur la liste d’attente.

Pour les filières sélectives (classes préparatoires aux grandes écoles, IUT, BTS, doubles licences…), rien ne change.

  • Une licence plus ou moins rapide

Dans chaque université, des directeurs d’études définiront avec les étudiants un parcours sur mesure inscrit dans un contrat de réussite pédagogique. Un étudiant pourra ainsi réaliser sa licence à différentes vitesses, en deux, trois ou quatre ans. Certains étudiants pourront aussi demander à suivre une année de césure, entre le bac et l’université, en établissant un projet avec l’établissement et en bénéficiant du statut d’étudiant. Dans tous les cas, il n’y aura aucune année blanche, chaque parcours permettra de délivrer des crédits (unité de valeur comptabilisée pour obtenir son diplôme, il faut 180 crédits ECTS pour obtenir une licence) attestant des compétences acquises.

Les « Attendus »

ll est désormais fait mention d’ «attendus» définis comme «les connaissances et les aptitudes qui sont nécessaires à un lycéen lorsqu’il entre dans l’enseignement supérieur».

Il reviendra aux universités sollicitées d’accepter purement ou simplement le candidat, ou de l’inscrire à la condition qu’il accepte de suivre un parcours spécifique qui pourrait prendre la forme d’une remise à niveau.

Ces « Attendus » étant purement subjectifs, Parcoursup autorise les universités à refuser l’inscription d’un étudiant dont le profil ne correspond pas aux exigences requises.

Dans toute hypothèse, cette nouvelle organisation suppose que soit constituée, dans chaque filière de chaque université, une commission qui prendra la décision d’accepter, d’accepter sous condition ou de refuser le candidat.

La composition et les règles de fonctionnement (et la rémunération des membres) de cette commission restent à préciser.

 

Messages du forum

Ajouter un message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.